Conférence publique
présentée en collaboration avec l'AEPOA et l'UQAM
Mardi 22 janvier à 19h 
UQAM, salle A-2730
Pavillon A, 400 rue Sainte-Catherine Est

L'apport historique des tombes de Bubasteion à Saqqara

par Valéry Angenot
Professeure au Département d'histoire de l'art de l'UQAM
Membre de la Mission Archéologique française du Bubasteion


Depuis une trentaine d’années, la Mission Archéologique Française du Bubasteion dirigée par le Dr Alain Zivie, fouille, étudie, préserve et documente la zone de la colline d’Ankhtaouy à Saqqara, mieux connue aujourd’hui sous le nom de Bubasteion.

Avant d’être converti à l’époque gréco-romaine en sanctuaire dédié à la déesse chatte Bastet, ce site abritait, au Nouvel Empire, les hypogées d’une élite mixte, dont les tombes se révèlent de jour en jour apporter une contribution inédite à l’histoire.


Partie est de la falaise du Bubasteion à Saqqara vue du sud
Photo MAFB / A. Zivie © Hypogées

L’identification des personnalités enterrées dans la dehenet d’Ankhtaouy jette notamment un éclairage nouveau sur les origines et les derniers soubresauts de l’épisode atoniste. On citera parmi ses occupants Abdiel (Aper-El), père divin, enfant du kap et premier ministre du nord d’Amenhotep IV/Akhenaton ; Thoutmès, scribe des contours dans la Place de Vérité sous le même règne ; Maïa, mère nourricière du roi Toutankhamon ; ou encore Raïay-Hatiay, scribe du temple d’Aton dans le sanctuaire d’Aton de Memphis.




Les autres périodes du Nouvel Empire ne sont pas en reste d’informations nouvelles, qui viennent compléter nos connaissances parfois fragmentaires de l’histoire. On ne pourrait ainsi omettre de citer Nehesy, chancelier connu pour avoir organisé l’expédition d’Hatchepsout au pays de Pount ou encore Netcherouymès Parekhnou, grand intendant de Memphis et ambassadeur de Ramsès II auprès des Hittites.

La professeure Valérie Angenot, récemment engagée au département d’Histoire de l’art de l’UQAM, collabore depuis 2003 avec Alain Zivie à l’étude de cet ensemble exceptionnel. Elle viendra faire le point avec nous sur l’apport – encore parfois méconnu – des hypogées du Bubasteion à l’archéologie, l’étude des arts et l’histoire de l’Égypte ancienne.




Saqqara, tombe Bubasteion I.19 : l’épouse de l’artiste Thoutmes. Photo MAFB / P. Chapuis © Hypogées

Saqqara, tombe Bubasteion I.20 : Maïa et Toutankhamon 
Photo MAFB / P. Chapuis © Hypogées